Berger Rond - Etre un Oiseau en Novembre

vb's picture

Here it is for my "naturalist" composition. Musically, it's my first composition up to 19 instruments and it is a tribute to the oboe, my favorite wind instrument. Also made to be listened on a computer system with careful balance for high frequencies. Now appears on [{ }] - 2011, available here.

Être un oiseau en novembre

En novembre un oiseau être
(bandé des yeux)
Balancer ses ailes dans la perte de soi
un damné comme crier dans

de bienveillante trahison l’absence
VOLon.taire égarement en
émergeant ce trajet en V de..
En attendant le hibou-harpe...
pour échapper aux Hauts-Bois des escapades

Nombreux à me dicter le chemin ils sont
(prennent-ils forcément la bonne décision ?
Absolument suivre faut-il ?
Qui est absolument fautif ?)
— dans ma nature animale
bien obligée j’en suis —
phare
far...

Balancer ses ailes dans la perte de soi
ce n’est que je suis pas ce !
Enfin, Le chemin de la Vie
souvent passe par une trahison bienveillante

On doit tenir leur tête
Il faut montrer leurre
(l’équivalence des toits inter-terrestres
et jolis vents aux percussions)
en gratte-ciel

une musique de terres rares
sans i-dad, i-mad et...

semblent coupées ! ! Ailes ! (Hey !)
au vent des oreilles sous la douleur
Fortes et Soutenues
par le mouvement de masse suivre!
Se rendre neuves jusqu’aux terres
Hi(v)er avant Ordinaire
d’une espèce pas de survie là

c’est -=--devenu
c’est ---=---devenu
c’est -----=---devenu
c’est ---=---devenu
c’est -=--devenu

émané de ses oreilles brisées avant tout
partir en temps même tous
partir on t’amène tous
malmenés pour le vent /,,/
/,,/
/,,/
l’automne le voilà ravi de cet hiver
jusqu’à l’été du printemps

une mécanique petite vie
d’une nature en motifs ordonnés
d’automates devinés comme
ceux que la plupart rêvent
de devenir des oiseaux

jusqu’à en revider des corps empaillés

Cover (front)